– Tout passe – Tout périt – Tout pâlit

J’ai peur de perdre celle que jamais je n’ai touchée – l’amour me tient en esclavage dans une cage de larmes – je me mords la langue qui jamais ne peut lui parler – une femme me manque qui n’est jamais née – j’embrasse une femme par-delà les ans qui disent que jamais on ne se rencontrera .

Tout passe – Tout périt – Tout pâlit –

ma pensée s’éloigne avec un sourire meurtrier et laisse la discordante anxiété rugir dans mon âme.

Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir Pas d’espoir

une chanson pour mon aimée – touchant à son absence – aux marées de son coeur – l’éclat de son sourire -Dans dix ans elle sera toujours morte . Pendant que je vivrai avec , que je me débrouillerai avec, pendant que des jours passeront ou je n’y penserai même pas, elle sera toujours morte . Pendant que je serai une vieille dame sans abri en train d’oublier mon nom elle sera toujours morte, elle sera toujours morte , c’est terminé – putain – c’est tout et je dois tenir toute seule –

Mon amour , mon amour , pourquoi m’as- tu abandonnée ?

Sarah Kane, extrait 4.48 Psychose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :