– au-dessus de la mer

Justement – Rassure toi … J’ai pris mes precautions . Tu me reprochais parfois de ne pas varier mes allées et venues dans ta maison , de ne pas varier mes gestes , de marcher à pas comptés . C’est que j’avais prévu ce jour ou il me faudrait , sans mémoire , redescendre au fond des eaux . Je dressais mon corps , je l’obligeais à un itinéraire immuable . Au fond des eaux , même sans mémoire , il ne pourra que répéter les mouvements que j’avais près de toi . L’élan qui me portera de la grotte à la racine sera celui qui me portait de ma table à ma fenêtre , le geste qui me fera rouler un coquillage sur le sable sera celui par lequel je roulais la pâte de mes gâteau… Je monterai au grenier … Je passerai la tête . Eternellement , il y aura une ondine bourgeoise parmi ces folles d’ondines.

Jean Giraudoux , extrait Ondine .

Photo: Lara Serreri

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :